La Yakoutie prévoit de commencer à exporter le thé Ivana au Japon
2021-01-07 01:56

La Yakoutie prévoit de commencer à exporter le thé Ivana au Japon

La Yakoutie pourrait avoir un nouveau produit d'exportation : la région a l'intention de s'approvisionner en lvan-tea sur les marchés étrangers. Le premier client pourrait être une entreprise japonaise.

À ce jour, la Russie n'a jamais vendu de thé de ce type à d'autres pays dans le cadre du système B2B.

La société japonaise Japan GreenTea a déjà manifesté son intérêt pour le thé produit dans le Nord. Ainsi, en été 2019, le président de l'entreprise est venu à Yakutsk pour voir personnellement toutes les étapes de production de la boisson dans le climat extrême. À la suite de cette visite, un accord préliminaire de coopération a été signé.

Toutefois, le document contient une condition pour la réalisation d'essais cliniques. C'est-à-dire que pour exporter l'Ivan-tea au Japon, il doit répondre aux exigences phytosanitaires et aux normes alimentaires de ce pays.

Seul l'Institut de nutrition de l'Académie russe des sciences médicales à Moscou mène de telles recherches en Russie. Le coût des travaux est de 8 millions de roubles, a déclaré Vasily Afanasyev, le vice-ministre de l'agriculture de la région.

Avant de déterminer les sources de financement, il est nécessaire de comprendre si ces coûts seront rentables. "Beaucoup dépendra de la quantité qu'Ivan-tea Japan est prêt à acheter. Si elle est faible, la question se pose alors de savoir si des coûts aussi importants en valent la peine. Mais si nous parlons d'une centaine de tonnes par an, alors nous pouvons parler de la collecte, de la récolte et du traitement des cultures sauvages comme nouvelle industrie d'exportation de la Yakoutie", cite Afanasyev dans le journal Argumenty i Fakty.

Made in Russia // Made in Russia

Auteur : Ksenia Gustova