MADE IN RUSSIA

Toutes les régions
FRA
Nouvelles de l'entreprise

Chef du groupe AgroKhimProm : la loi sur les pesticides réduira le dumping préjudiciable au marché

Chef du groupe AgroKhimProm : la loi sur les pesticides réduira le dumping préjudiciable au marché

Fin juin, la Russie a signé une loi révolutionnaire pour le marché des produits agrochimiques et des pesticides : depuis 2011, le pays a cessé de contrôler le chiffre d'affaires des produits, ce qui a conduit à l'inondation du marché par des produits contrefaits provenant de pays étrangers. La part des produits contrefaits était de 30 %, ce qui a non seulement entraîné la mort massive des abeilles, mais est aussi devenu une menace directe pour la santé humaine.

En vertu de la nouvelle loi, le Rosselkhoznadzor a été habilité en tant qu'organe de surveillance. Désormais, l'agence contrôlera l'importation de médicaments à travers la frontière et veillera au respect des règles relatives à leur production, leur vente, leur stockage, leur utilisation, ainsi qu'à leur désactivation, leur élimination et leur enfouissement.

Les rédacteurs du projet Made in Russia se sont entretenus avec Alexander Tainov, chef du groupe de sociétés AgroKhimProm, l'un des principaux fabricants de produits phytosanitaires en Russie et dans les pays de la CEI, au sujet de l'impact de la nouvelle loi sur le marché.

- À votre avis, en tant qu'acteur du marché, dans quelle mesure une telle mesure était-elle nécessaire et pourquoi ?

- À mon avis, la nécessité d'une telle décision s'impose depuis longtemps - ces dernières années, la situation sur le marché des produits phytosanitaires et agrochimiques s'est rapidement détériorée.

L'affaiblissement du contrôle sur l'importation et le chiffre d'affaires des produits phytosanitaires nationaux a conduit au fait que le marché a commencé à infiltrer davantage de contrefaçons et de produits de qualité douteuse. En raison de cette "liberté" sur le marché, les agriculteurs ont commencé à se plaindre plus souvent que certains produits qu'ils achètent ne fonctionnent pas comme ils le devraient.

Et pensez à la mort massive des abeilles - chaque année, de nombreuses régions sont confrontées à ce problème, qui est causé par diverses raisons. Notamment l'utilisation abusive de produits agrochimiques, qui ne répondent pas à toutes les exigences de sécurité nécessaires. Si la situation n'est pas réglée, les conséquences peuvent être énormes, tant pour l'environnement que pour la santé humaine. C'est pourquoi nous soutenons pleinement les mesures prises.

- L'innovation aura-t-elle un impact sur les activités de votre entreprise ?

- Dans notre travail, nous respectons des normes de qualité élevées pour nos produits, et cela s'applique aussi bien aux produits innovants fabriqués dans nos propres installations de production dans la région d'Orenbourg qu'aux pesticides traditionnels, que la société produit en Chine sur une base contractuelle.

Nos spécialistes étudient minutieusement les partenaires et les fournisseurs avec lesquels nous coopérons ; les matières premières et les produits finis sont contrôlés pour vérifier leur conformité aux exigences nécessaires. Lorsque les produits arrivent de Chine, nous vérifions toujours que les concentrations déclarées en substances actives correspondent au produit réel.

Grâce à cette politique, nos partenaires savent qu'ils peuvent toujours compter sur les produits d'AgroChemProm. Pour répondre à votre question, je peux donc affirmer que cette innovation n'affectera en rien notre travail.

- Mais aura-t-elle une incidence sur le marché industriel dans son ensemble ? Si oui, comment ?

- Si nous parlons du marché dans son ensemble, à mon avis, cela améliorera la sécurité et la qualité de l'industrie agricole, ainsi que la réduction du dumping, qui est destructeur pour les relations saines du marché. Notre entreprise opère sur ce marché depuis plus de 20 ans et nous savons pertinemment qu'il existe un certain seuil en deçà duquel le prix des produits de qualité et de sécurité ne peut pas baisser. Mais de nombreux agriculteurs ne peuvent pas se permettre d'être sélectifs et profitent de la possibilité d'acheter les pesticides dont ils ont besoin à un prix aussi attractif, sans réfléchir à leur qualité et aux conséquences de leur utilisation.

Certains diront qu'un contrôle plus strict des produits agrochimiques provoquera une hausse des prix. Je suis fondamentalement en désaccord avec cela : le prix des produits de qualité ne changera pas, il suffit d'arrêter de vendre des produits de mauvaise qualité au nom de profits à court terme, au détriment des agriculteurs et de notre santé, en fin de compte.

Toutes les sociétés de vente ne seront peut-être pas en mesure de s'adapter à la situation, surtout les plus petites. Cela entraînera à son tour une consolidation des entreprises - les petits vendeurs et sous-distributeurs ne seront pas en mesure de résister à la concurrence. Mais cela permettra au secteur agricole d'être à l'abri des vendeurs peu scrupuleux et irresponsables, ne laissant que des producteurs fiables qui attachent de l'importance à leur réputation et à la qualité des médicaments qu'ils vendent sur le marché.

Interview de Ksenia Gustova

Entreprises et marques

0