MADE IN RUSSIA

Toutes les régions
FRA
Experts

Le marché des télécommunications en Russie a atteint ₽1,8 trillion cette année.

Le marché des télécommunications en Russie a atteint ₽1,8 trillion cette année.

Le volume du marché des télécommunications a augmenté de 3,2% cette année, pour atteindre 1,8 trillion de roubles, selon les données de l'agence analytique TMT Consulting, mises à la disposition de la rédaction de Made in Russia.

"Le volume du marché des télécommunications en 2021 a dépassé 1,8 trillion de roubles. Le taux de croissance annuel du marché était de 3,2%, ce qui est l'un des taux les plus élevés de ces dernières années. Le principal facteur de croissance a été la reprise du marché des communications mobiles. En même temps, dans des segments aussi importants que l'accès fixe à large bande à l'Internet et la télévision payante, on a constaté un ralentissement de la dynamique : le taux de croissance de la base d'abonnés a diminué après les connexions pendant l'auto-isolement de 2020, et l'augmentation des tarifs a été de nature locale", - disent les analystes.

À la fin de cette année, le nombre d'abonnés (cartes SIM actives) des communications mobiles en Russie a augmenté, selon les données préliminaires, de 3,3%, à 259 millions, de tels chiffres étaient proches du niveau de 2019 (260 millions), selon TMT. Le taux de pénétration a atteint 178 %. En termes absolus, le nombre d'abonnés a augmenté de 8 millions, le plus élevé des 5 dernières années.

Les revenus du mobile ont augmenté cette année de 4,4% contre 0,9% l'année précédente, et la pénétration du haut débit était de 61%.

"La croissance du marché de la télévision payante s'est presque arrêtée : selon les résultats préliminaires de 2021, la base d'abonnés n'a augmenté que de 0,5% (contre 1,8% en 2020) et a atteint 46,4 millions", - indiquent les analystes.

L'impact négatif sur la dynamique de la base d'abonnés de la télévision payante, comme l'explique TMT, a eu une augmentation du nombre de propositions concurrentes des services vidéo des non-opérateurs.

Selon les prévisions des spécialistes de l'agence, l'année prochaine la dynamique sera influencée par un complexe de facteurs multidirectionnels.
"D'une part, les tendances à la reprise dans les communications mobiles se maintiendront, ce qui assurera la croissance de la base d'abonnés grâce aux abonnés de retour, ainsi que la croissance de l'ARPU grâce à la croissance du segment de l'itinérance. D'autre part, un certain nombre de facteurs sont susceptibles d'avoir un impact négatif. En particulier, l'exigence de la loi fédérale 533 sur la déconnexion des abonnés aux communications mobiles, qui n'ont pas fourni d'informations sur eux-mêmes, entraînera une perte de base d'abonnés, bien que la majorité des utilisateurs déconnectés migrent des segments B2B vers B2C", - expliquent les experts.

Un autre facteur négatif que les analystes ont appelé la fin de la phase de connexion active des objets socialement importants, ce qui implique une diminution des revenus des opérateurs dans ce segment.

"Si le statu quo est maintenu, le marché est susceptible de maintenir une croissance régulière des revenus des services de communication à 2% par an. Les nouvelles opportunités sur le marché à long terme sont liées à la mise en œuvre de la 5G et à l'augmentation du rôle des services TIC supplémentaires", estiment les analystes.

Indépendamment de cela, le point de croissance des revenus des opérateurs continuera à se déplacer vers l'informatique et d'autres segments non liés aux télécommunications, mais les services de communication resteront l'épine dorsale de leur activité dans un avenir prévisible, ajoute l'agence.

Made in Russia // Fabriqué en Russie

Auteur : Ksenia Gustova

0