MADE IN RUSSIA

Toutes les régions
FRA
Nouvelles de l'entreprise

La science et l'innovation au service de la santé humaine : une interview de BIOCAD pour célébrer le 20e anniversaire de l'entreprise

La science et l'innovation au service de la santé humaine : une interview de BIOCAD pour célébrer le 20e anniversaire de l'entreprise

Entreprise de biotechnologie BIOCAD (participant au projet "Made in Russia")) est l'un des principaux fabricants de vaccins pandémiques covid-19avec laquelle le monde est aux prises depuis près de deux ans maintenant. L'entreprise ne se contente pas de produire le Sputnik, mais prévoit déjà des essais cliniques de son propre vaccin contre le coronavirus BCD-250.. En plus des travaux approfondis contre le covid-19, BIOCAD continue de produire des médicaments destinés à aider les personnes atteintes de maladies graves, dont le cancer.

Cette année. BIOCAD fête son 20e anniversaire. Au cours de cette période, une petite entreprise pharmaceutique familiale est devenue un géant de la biotechnologie. Comment fonctionne la plus grande entreprise pharmaceutique du pays, quelles sont les innovations qu'elle utilise et quelle est la transformation qu'elle subit actuellement - a expliqué au comité de rédaction de Made in Russia le directeur général adjoint des affaires générales et de la communication de BIOCAD Alexei Torgov.

- Comment BIOCAD a-t-elle été créée ? Quelle a été la difficulté de lancer une entreprise de biotechnologie en Russie ? Une entreprise de biotechnologie en Russie ?

- En bref, BIOCAD a commencé avec le désir de changer le monde et le Centre d'immunologie de Lyubuchany (sur la base d'un ancien institut de recherche) ; c'est là que notre premier laboratoire a été créé en 2001. À cette époque, il n'y avait pas d'industrie biotechnologique en Russie et la situation du pays était assez tendue, mais Dmitry Valentinovich (PDG de BIOCAD) a choisi cette voie risquée et ne s'est pas trompé.

Au départ, il était prévu de créer une petite entreprise pharmaceutique familiale qui aiderait les gens tout en leur apportant un certain revenu et une certaine stabilité, mais le premier bénéfice n'a été obtenu qu'après 6 ans de travail dur et continu. Après cela, notre entreprise a commencé à croître activement et à se développer dans tous les sens du terme : nous avons déménagé de Moscou à Saint-Pétersbourg, nous avons ouvert de grandes installations de production et nous avons commencé à nous développer à l'international.

- Combien de médicaments et dans quel but figurez-vous aujourd'hui au catalogue de votre entreprise ?

- BIOCAD produit des médicaments pour le traitement de maladies oncologiques, auto-immunes, infectieuses et d'autres maladies importantes sur le plan social. Notre portefeuille de produits se compose actuellement de 61 médicaments, dont 22 sont des produits biologiques. Nous sommes maintenant au stade final de la transformation - d'une entreprise qui produit des biosimilaires et des génériques à une entreprise qui produit ses propres médicaments originaux. Ce n'est pas une tâche facile et un grand défi pour tous les employés de l'entreprise, mais la majeure partie de ce chemin difficile a déjà été franchie.

Nous avons maintenant 9 médicaments originaux dans notre portefeuille. En 2019, trois médicaments originaux innovants de BIOCAD basés sur des anticorps monoclonaux sont entrés sur le marché. Il s'agit du netakimab, enregistré pour les indications du psoriasis en plaques modéré à sévère, du rhumatisme psoriasique actif et de la spondylarthrite ankylosante active. Le proglolimab, premier inhibiteur PD-1 d'origine russe, est également utilisé pour le traitement de l'un des types de cancer les plus agressifs - le mélanome métastatique ou inopérable. Et le lévilimab, utilisé pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et la thérapie pathogénique du syndrome de libération de cytokines dans l'évolution sévère d'une nouvelle infection à coronavirus (COVID-19).

- Quelles sont les innovations que vous appliquez dans votre travail ?

- La science et l'innovation sont notre principal moteur. Nous essayons d'intégrer les dernières évolutions dans tous les processus opérationnels, qu'il s'agisse d'équipements de pointe en production ou d'approches originales en développement. Par exemple, en 2019, nous avons mis en œuvre la méthodologie Agile dans nos centres de R&D. Désormais, il ne faudra pas plus de 1,5 an pour développer un seul produit générique (auparavant, jusqu'à 4 ans). Cela nous a permis d'accélérer le développement de quatre projets de protéines, d'un bas-moléculaire et d'un médicament génothérapeutique en un an.

- Coopérez-vous avec des partenaires étrangers pour le développement et l'approvisionnement ? Combien de pays importent vos produits et lesquels ?

- BIOCAD négocie constamment avec d'autres pays pour l'approvisionnement de nos produits.

Le nombre de contrats nous permet de dire que ces négociations sont fructueuses : nos médicaments sont exportés vers 30 pays de la CEI et hors CEI. Nous coopérons également avec des partenaires étrangers. Par exemple, en 2019, nous avons signé un accord avec la holding chinoise Shanghai Pharmaceuticals Holding (SPH) afin de créer une coentreprise pour la recherche et la commercialisation de médicaments innovants en Chine.

En outre, nous participons au processus de transfert technologique de Sputnik V vers l'étranger lointain.

- Comment la pandémie a-t-elle affecté votre entreprise ?

- Nous avons pu nous adapter rapidement aux nouvelles réalités et mettre en place une production de masse du vaccin Sputnik V dans les plus brefs délais, après avoir rééquipé plusieurs complexes de production. Dans le même temps, nous avons maintenu notre engagement envers les patients et les institutions médicales de fournir le volume nécessaire de médicaments pour le traitement des maladies oncologiques et auto-immunes, nos principaux domaines de production.

Dans le même temps, notre médicament original, le lévilimab, a été inclus dans les recommandations du ministère russe de la Santé pour le traitement, le diagnostic et la prévention des infections à coronavirus, en tant que médicament indiqué pour les patients atteints de COVID-19 modéré à sévère, en tant que thérapie proactive.

Parallèlement, nous avons développé notre propre vaccin pour la prévention du COVID-19 et avons reçu l'autorisation en juillet de cette année de mener des essais cliniques de phase I et de phase II. Notre vaccin est basé sur un virus adéno-associé et aucun vaccin basé sur cette technologie n'est actuellement enregistré dans le monde.

- Qu'est-ce qui vous motive à travailler dans un tel domaine, qui est lié à la sécurité nationale ?

- Tous nos employés partagent une mission commune : nous voulons améliorer et prolonger la vie des gens. Notre entreprise peut le faire en fournissant des solutions complexes efficaces, sûres et accessibles dans le domaine de l'approvisionnement en médicaments.

Made in Russia / Fabriqué en Russie

Auteur : Karina Kamalova

Entreprises et marques

0